Braquer la Banque.

Dans un pays où les hommes politiques passent leur temps à piquer du pognon plus ou moins discrètement, c’est rafraichissant d’apprendre que les bandits de grands chemins, les vrais, ceux qui creusent des tunnels  et braquent des banques existent toujours.

La semaine dernière la Police Fedérale a découvert un tunnel de 500 m qui relie une maison dans un quartier résidentiel tranquille du sud de São Paulo à la salle des coffres d’une succursale du banco do Brasil. Les bandits n’ont pas eu le temps de piller la banque, ils se sont fait choper avant, mais on applaudit l’effort.

La construction du tunnel a couté 4 millions de réais et maintenant c’est le Banco do Brasil qui doit raquer pour le reboucher.

En revanche, il y en a d’autres qui trop contents d’avoir réussi leur coup ont diffusé sur les réseaux sociaux le film du braquage.  On y aperçoit deux gars masqués, un peinard assis sur une chaise, et un autre en train de vider le coffre. Celui qui filme est pété de rire et l’ambiance est super détendue.

D’après la police, ce serait le braquage d’une banque privée, mais difficile de savoir où, apparemment il y a un braquage de banque toutes les 5 heures au Brésil et d’après, Fernando, le serveur du café à qui je viens de faire écouter l’extrait et expert auto-proclamé en accents régionaux  ça se passerait dans le « nordeste ». Mais, je ne sais pas si on peut vraiment lui faire confiance, tous les brésiliens nés au sud de Rio sont persuadés que tous ceux qui sont nés au nord sont des faignants et des voleurs.

Mais on n’est pas là pour débattre sur les inégalités régionales du brésil.

Laisse moi te faire un petit résumé des images que tu vas voir.  Par respect pour tes oreilles délicates j’ai remplacé les grossièretés par des bips.

Temer, fils de bip, y’a pas que toi qui vole. Vas y, mate gros ! (gros plan sur le sac à dos plein de billets).

Geddel, mouahahahahaha, tu vas pleurer ta race, tellement on est plus forts que toi. (pour mémoire, la police a trouvé le mois dernier plus de 50 millions de réais en petites coupures dans l’appartement de Geddel Vieira Lima, ex-ministre).

gros plan sur la montre, 4h15 du matin : mouahaha, bipbipbip, regarde l’heure, on bosse dans le bâtiment, nous (référence au secteur du bâtiment pourri de partout)

biiipppp, vas y frère, tasse le pognon, faut que ça rentre (apparemment les bandits ont vu un peu juste pour les sacs à dos)

bipbipbiobip, c’était beaucoup de travail mais Dieu nous a récompensé. (la religion est très présente dans la société brésilienne).

L’histoire ne dit pas si les mecs se sont fait choper.

 

 

Publicités

3 commentaires

  1. Suivant tes conseils pour me remplir le portefeuille, j’ai essayé de braquer la banque Sabadell mais il y avait un écriteau sur la porte « fermé pour cause de déménagement », alors je suis allée à la Caixa Bank et là les coffres étaient déjà vides….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s